Thèmes Marquer toutes lesDécochez toutes les nouvelles

Actualités Imprimer RSS

Le vice-ministre lituanien A. Pranckevičius : La géopolitique agressive de la Russie en matière d’énergie nucléaire est un défi commun à tous les pays

Créé 2021.06.11 / Mis à jour: 2021.06.11 17:31
      Le vice-ministre lituanien A. Pranckevičius : La géopolitique agressive de la Russie en matière d’énergie nucléaire est un défi commun à tous les pays
      Le vice-ministre lituanien A. Pranckevičius : La géopolitique agressive de la Russie en matière d’énergie nucléaire est un défi commun à tous les pays
      Le vice-ministre lituanien A. Pranckevičius : La géopolitique agressive de la Russie en matière d’énergie nucléaire est un défi commun à tous les pays

      Le 11 juin, le vice-ministre lituanien des Affaires étrangères Arnoldas Pranckevičius a participé au séminaire « Les enjeux du nucléaire civil européen et de la coopération communautaire », organisé par l’ambassade de Lituanie en France avec la Fondation pour la recherche stratégique (FRS), où ont été abordées les questions de la géopolitique de l’énergie nucléaire et de la centrale nucléaire en Biélorussie.

      « La Russie et la Chine s’efforcent d’occuper une part toujours plus grande du marché des nouveaux projets en matière d’énergie nucléaire. La question se pose de savoir si les normes de sûreté nucléaire et exigences environnementales les plus élevées sont respectées dans tous les projets réalisés rapidement. La centrale nucléaire biélorusse est l’illustration la plus marquante de la géopolitique agressive de la Russie en matière d’énergie nucléaire », a déclaré le vice-ministre A. Pranckevičius.

      Selon le vice-ministre, la coopération de tous les pays de l’UE joue un rôle essentiel en réaction à ces défis. « Il est important d’obtenir des solutions au niveau de l’Union européenne (UE) qui ne permettent pas d’exporter librement sur le marché de l’UE de l’électricité provenant de pays qui ne respectent pas les normes de sécurité reconnues par l’UE. Ainsi, nous protégerons les intérêts des producteurs de l’UE et ne donnerons pas un avantage concurrentiel à des pays développant des projets mettant en jeu la sécurité », a déclaré A. Pranckevičius.

      Des représentants des institutions nationales françaises, de la Commission européenne, de l’industrie de l’énergie nucléaire, de la communauté universitaire et des médias ont participé au séminaire en visioconférence.

      La Fondation pour la recherche stratégique FRS est un centre analytique indépendant en activité depuis 1992 à Paris qui est considéré comme l’un des principaux centres de recherche du pays, dont la spécialisation est les questions stratégiques et de sécurité internationale.

      Recevoir la lettre d’information