Thèmes Marquer toutes lesDécochez toutes les nouvelles

Actualités Imprimer RSS

Landsbergis : «De plus en plus d’Ukrainiens meurent sur le champ de bataille, c’est pourquoi nous devons mobiliser tous les efforts - politiques, diplomatiques et militaires - pour renforcer la sécurité du continent européen»

Créé 2023.12.12 / Mis à jour: 2023.12.12 14:09
      Landsbergis : «De plus en plus d’Ukrainiens meurent sur le champ de bataille, c’est pourquoi nous devons mobiliser tous les efforts - politiques, diplomatiques et militaires - pour renforcer la sécurité du continent européen»
      Landsbergis : «De plus en plus d’Ukrainiens meurent sur le champ de bataille, c’est pourquoi nous devons mobiliser tous les efforts - politiques, diplomatiques et militaires - pour renforcer la sécurité du continent européen»
      Landsbergis : «De plus en plus d’Ukrainiens meurent sur le champ de bataille, c’est pourquoi nous devons mobiliser tous les efforts - politiques, diplomatiques et militaires - pour renforcer la sécurité du continent européen»

      Le 11 décembre, le ministre lituanien des Affaires étrangères Gabrielius Landsbergis a participé à Bruxelles au Conseil des affaires étrangères de l’Union européenne (UE), où des discussions ont eu lieu sur l’agression de la Russie contre l’Ukraine, la situation au Proche-Orient et la situation dans la région du Sahel.

      Le chef de la diplomatie ukrainienne Dmytro Kuleba a participé à la réunion et il a présenté la situation en Ukraine et les besoins essentiels du pays pour la victoire.

      « Nous devons mobiliser tous les efforts : politiques, diplomatiques et militaires. Nous renforcerons la sécurité du continent européen, dont l’Ukraine fait partie intégrante, qu’en agissant ensemble comme une union liées par des valeurs », a déclaré G. Landsbergis lors d’une réunion des ministres des affaires étrangères de l’UE, en soulignant l’importance de l’accord européen sur le soutien financier et militaire à l’Ukraine et les attentes concernant la décision géopolitique historique de lancer les négociations d’adhésion avec l’Ukraine et la Moldavie.

      Les ministres européens des Affaires étrangères ont discuté de la poursuite de la détérioration de la situation au Proche-Orient et de la nécessité pour l’UE de se coordonner avec les États-Unis et ses partenaires dans la région afin d’éviter une nouvelle escalade dans la région.

      Les ministres ont également abordé la situation dans la région du Sahel et de la nécessité d’y accroître l’implication et la coopération de l’UE pour contrer les menaces de l’extrémisme et de l’immigration illégale, ainsi que pour stopper une propagation potentielle du terrorisme.

      La veille de la réunion du Conseil, à l’invitation du chef de la diplomatie européenne Josep Borrell, une réunion informelle des ministres des Affaires étrangères de l’UE a eu lieu avec la chef de la Biélorussie démocratique Svetlana Tikhanovskaïa.

      « La Biélorussie est notre partenaire important dans la collecte de preuves sur les enfants ukrainiens enlevés par la Russie. J’espère que, tôt ou tard, la Russie et les régimes qui la secondent seront jugés et recevront les sanctions qu’ils méritent, et que les enfants enlevés seront ramenés chez eux en toute sécurité », a indiqué le ministre Landsbergis lors de la réunion.

      À Bruxelles, les ministres des affaires étrangères de l'UE ont également tenu une réunion conjointe avec le ministre arménien des Affaires étrangères Ararat Mirzoyan afin de discuter du soutien de l’UE aux réformes du gouvernement arménien et des mesures d’aide pour renforcer la résistance de l’Arménie aux pressions de la Russie.

      Après le Conseil, la réunion annuelle des ministres des Affaires étrangères du partenariat oriental a eu lieu. Les ministres ont confirmé l’importance de la politique de partenariat oriental et la nécessité de commencer à préparer une nouvelle stratégie de partenariat oriental qui tiendrait compte du nouveau contexte géopolitique et prévoirait des instruments concrets pour aider les pays du partenariat oriental à s’intégrer dans l’UE et renforcer leur résistance face aux menaces de la Russie.

      Recevoir la lettre d’information

      Captcha