Thèmes Marquer toutes lesDécochez toutes les nouvelles

Actualités Imprimer RSS

Gabrielius Landsbergis : il ne faut pas spéculer sur le moment où il y aura ou non la contre-offensive ukrainienne. Tout ce que nous devons faire maintenant, c’est nous engager pour la victoire de l’Ukraine et l’atteindre

Créé 2023.04.25 / Mis à jour: 2023.04.25 13:56
      Gabrielius Landsbergis : il ne faut pas spéculer sur le moment où il y aura ou non la contre-offensive ukrainienne. Tout ce que nous devons faire maintenant, c’est nous engager pour la victoire de l’Ukraine et l’atteindre
      Gabrielius Landsbergis : il ne faut pas spéculer sur le moment où il y aura ou non la contre-offensive ukrainienne. Tout ce que nous devons faire maintenant, c’est nous engager pour la victoire de l’Ukraine et l’atteindre
      Gabrielius Landsbergis : il ne faut pas spéculer sur le moment où il y aura ou non la contre-offensive ukrainienne. Tout ce que nous devons faire maintenant, c’est nous engager pour la victoire de l’Ukraine et l’atteindre

      Le 24 avril à Luxembourg, le ministre lituanien des Affaires étrangères Gabrielius Landsbergis a participé au Conseil des affaires étrangères de l’Union européenne (UE), où les ministres ont discuté de l’agression de la Russie contre l’Ukraine et du plan d’action européen sur les conséquences géopolitiques de l’agression.

      « Il ne faut pas spéculer sur le moment où il y aura ou non la contre-offensive ukrainienne. Tout ce que nous devons faire maintenant, c’est nous engager pour la victoire de l’Ukraine et l’atteindre », a noté G. Landsbergis concernant les achats communs par l’UE de munitions pour l’Ukraine.

      Les chefs de la diplomatie des pays de l’UE ont également abordé la question de la responsabilité de la Russie et la procédure des sanctions européennes contre la Russie.

      « La Lituanie a déjà présenté il y a quelque temps un menu complet de sanctions contre Rosatom. Je suis heureux que nous en discutions à nouveau au sein de ce conseil, mais il est temps de prendre des mesures communes, même pour les pays liés par des contrats à Rosatom », a rappelé le chef de la diplomatie lituanienne à ses homologues européens.

      Les ministres ont aussi discuté du soutien de l’UE à la Moldavie, de la situation en Tunisie et au Soudan, ainsi que des propos du représentant de la Chine sur la souveraineté de l’Ukraine et d’autres pays.

      Les chefs de la diplomatie de l’UE ont discuté des préparatifs du sommet du Conseil de l’Europe à Reykjavik avec la Secrétaire générale du Conseil de l’Europe M. Buric et la ministre des Affaires étrangères de l’Islande, pays à la présidence du Conseil de l’Europe, Th. Gylfadottir, ainsi que des questions de sécurité régionale, de la situation intérieure et des aspirations européennes du pays avec le ministre géorgien des Affaires étrangères I. Darchiashvili.

       

      Photos : Conseil de l’Union européenne

       

      Recevoir la lettre d’information

      Captcha